NICE 1990(ED.2019)

CLAUDE GILLI

  • Poids : 0.55 kg
  • Dimensions : 16 × 13 × 3 cm
  • Année : 2019
  • Matériau : Fonte de métal
  • Tirages : 500 exemplaires
  • Signature : Signé dans le moule
Art for all

300.00 inc. Vat

10 en stock

Plus d’informations

Edition "ART FOR ALL" par la Galerie Loft,
Fonte de métal peinte,
Dim. de la boite : 22.5 x 16.5 x 5 cm.
//La galerie sera fermée pour les vacances d'été au mois du août. Votre commande sera livrée dès la rentrée. Nous vous souhaitons un bel été.//
Retrouvez la collection "ART FOR ALL", cliquez ic 


À la Galerie LOFT la rentrée 2020 marquera le lancement d’une importante collection d’éditions d’œuvres d’artistes contemporains d’origines et d’univers variés, réunies autour du tout nouveau concept de « ART FOR ALL, une œuvre d’art pour tous ».
D’ici là, profitez dès à présent d’une « Summer Preview » au cours de laquelle seront mises en vente les premières pièces de cette collection.

En effet, 10 exemplaires de chaque édition seront proposés à la vente, dont les parodiques Apple China et Mickey China de Li Lihong, l’iconique Itaï de Philippe Druillet et les Effets Secondaires de Philippe Huart, mais aussi deux pièces totalement inédites présentées en avant-première sur notre site, et les plateformes Artsper.com et Artsy.com : l’œuvre incontournable de Francesco Marino di Teana, Hommage à Lao Tseu et un paysage méditerranéen de Claude Gilli, Nice, en hommage à la sculpture monumentale de 7 mètres de l’artiste qui sera installée dès cet été dans sa ville d’origine.

Alors à vos clics ! 
Hâte de vous retrouver pour une rentrée chargée de belles surprises !


Oeuvre
Dans les années 1980, suite à sa rencontre avec Michel Roudillon, Claude Gilli s’engage dans la voie de la sculpture en acier. Il abandonne progressivement le travail du bois découpé pour s’engager dans la maîtrise de l’acier découpé soudé. S’ouvre alors à lui d’autres perspectives avec la possibilité d’envahir le monde extérieur en réalisant des sculptures monumentales. Ses découpages, véritables paysages en trois dimensions disposés sur plusieurs plans et peints en bleu, vert, jaune et rose, sont une explosion de cou- leurs et de matières où il retrouve la tendance pop des Nouveaux Réalistes et une mise en composition dans la même veine que Wesselmann. Traitant de nus féminins, de bouteilles ou de paysages méditerranéens sur plusieurs rangs, ils évoquent Nice et le bleu du ciel de la riviera qui seront à jamais liés à l’œuvre de Claude Gilli.


Artiste

Claude Gilli est un artiste phare de l’École de Nice qui a considérablement participé à l’affirmation du pop art français. Né à Nice en 1938, il entre à l’École des Arts Décoratifs de la ville en 1955. En 1962, la nuit de la Saint Sylvestre, il brûle la quasi-totalité de ses œuvres de jeunesse. Proche des artistes Albert Chubac, Martial Raysse, Ben mais aussi Arman, César, Farhi et Venet c’est surtout sa rencontre avec Robert Malaval qui donnera lieux à plusieurs travaux communs autour de « l’aliment blanc ». Après avoir obtenu le prix Lefranc en 1966 il participe à l’exposition « 12 supers réalistes » à Venise chez Del Leone où il découvre les travaux des « pop » américains, Lichtenstein, Warhol et Wesselmann. En1968 il travaille le plexiglas avant de commencer une série de peinture « aux escargots ». Dans les années 1970 il s’installe à paris et participe à de nombreuses expositions internationales dont une dédiée à l’École de Nice au Centre Georges Pompidou. La maladie dégénérative dont il est atteint fini par le rattraper et l’oblige à se déplacer en fauteuil roulant. Il se met à travailler d’arrache-pied et développe un travail sur le fer découpé, notamment pour des pièces d’extérieur et des sculptures monumentales.

Boutique

Du même artiste