Waaayi…!!! Mehdi MIRBAGHERI

  • Dimensions : 160 × 80 cm
  • Année : 2016
  • Médium : Technique mixte
  • Support : Toile
  • Signature : Signé à la main
  • Tirages : Oeuvre unique

Plus d’informations

La série “The Peeping Tom” porte sur la tendance voyeuriste propre à tous les humains (quelque soit leur genre ou leur contexte géographique) mais généralement réprimée et publiquement décriée. Face à une scène érotique, la première réaction d’une personne est d’émettre un son d’excitation qui diffère en intensité selon sa culture et sa personnalité sociale. Bien que cette réaction se retrouve chez la majorité des personnes, elle ne s’exprime pas forcément par langage audible et peut tout aussi se traduire sous forme de dialogue interne.

Cette série cherche à dévoiler ce langage caché et à l’exposer sous forme d’expression picturale. Dans ces œuvres les calligraphies farsis et les onomatopées érotiques persanes fusionnent avec des images de corps sensuels. Cette association ne serait pourtant complète sans l’interaction du public.

Si ces œuvres, en relation étroite avec la langue persane, peuvent parfois être difficiles à déchiffrer pour un public étranger, il compte cependant sur leur symbolique forte et joue avec humour sur l’ambiguïté et le décalage qui peut exister entre les fantasmes occidentaux et la réalité de l’Iran. La mise en lumière des contrastes culturels est donc ici d’autant plus forte que Mehdi Mirbagheri peut désormais confronter ses œuvres aux regards de spectateurs européens et enrichir son processus créatif de ces nouvelles réactions.


Mehdi Mirbagheri est un artiste contemporain iranien né en 1980 à Téhéran

Dès ses premières années de formation il choisit de se tourner vers les nouveaux médias et le mélange de techniques diverses (photo, graphisme, peinture, collage) pour développer sa propre identité visuelle, s’essayant au passage à différentes expériences artistiques d’installations vidéo et de performances.

À partir 2008 il se tourne vers le Pop Art en créant des œuvres reprenant les codes picturaux hérités de Lichtenstein qu’il mêle à des calligraphies arabes et persanes. Le succès est immédiat et lui ouvre les portes du marché occidental. Attiré par un art brut, direct et épuré, porteur de messages clairs, il considère c’est véritablement la technique qui génère les contrastes caractéristiques de son œuvre. En bousculant les codes visuels il crée de nouvelles harmonies qui soulignent le lien profond existant entre la forme et le fond.