SON HISTOIRE

Dans l’intimité d’une petite cour intérieure du 3bis de la rue des Beaux-Arts, perchée au premier étage par lequel on accède par un escalier en colimaçon après avoir poussé sa porte rouge, se trouve la Galerie LOFT. Née il y a plus de 35 ans au cœur de Saint-Germain-des-Prés, cette galerie novatrice porte le reflet de l’âme de son fondateur, Jean-François Roudillon, passionné d’art sous toutes ses formes et véritable promoteur de l’art contemporain de tous horizons. A mille lieux de construire un espace d’exposition traditionnel, il préfère provoquer un regard nouveau sur l’art, accompagnant ses artistes des années durant dans leur propre évolution et introduisant des formes d’art inédites au sein de ses murs.

Dès sa création elle défend des artistes des plus marquants de leurs générations, tels que les artistes de la Figuration Narrative (Erró – dès 1985, Klasen ou encore Monory, Rancillac et Fromanger). Elle est également la première galerie à intégrer des œuvres du street art et du graffitisme sur des supports nouveaux (palissades en bois, objet en fer…) et à mettre en avant le travail d’artistes alors inconnus tels que Blek Le Rat, l’artiste ayant inspiré Bansky, Daniel Baugeste, Jérôme Mesnager ou Kriki.

La Galerie LOFT deviendra ensuite pendant près de 15 ans « la » galerie européenne de référence dans le domaine de l’art contemporain chinois en présentant dès 1999 des expositions monographiques en avant-première de ses principaux protagonistes tels Liu Xiaodong (2001/2005), Liu Wei (2001/2002/2005), Wang Guangyi (2004), Sui Jianguo (2000), Yang Shaobin (2001), Wang Qingsong (2002) ou Zhan Wang (2000). C’est ainsi que Jean-François ROUDILLON, en collaboration avec Myriam et Guy ULLENS, collectionneurs belges et mécènes de l’art d’Asie, présentent en 2002 la première exposition de grande envergure en France d’artistes contemporains chinois. Les œuvres de 72 créateurs des plus représentatifs de ce mouvement sont dévoilées au public français à l’Espace Pierre Cardin, sur une scénographie originale de Jean-Michel WILMOTTE, dont le fameux dinosaure rouge « Made in China » de l’artiste Sui Jianguo, édité par la galerie à 1000 exemplaires, et la photographie « Tatoo » de Qui Zhijie où l’artiste se représente plaqué au mur par un symbole rouge du « bù » (non, tu ne dois pas !) qui deviendront des pièces iconiques de ce mouvement artistique.

Particulièrement active sur le plan international pour la promotion de ces artistes, la Galerie LOFT entreprend également à partir des années 2000 un important travail de promotion de grands sculpteurs du XXe siècle tels que Philippe Hiquily et Francesco Marino di Teana, en réalisant les Catalogues Raisonnés de leurs œuvres (PHILIPPE HIQUILY, Œuvres de 1948 À 2011, Paris 2012 / Marino di Teana, Catalogue Raisonné de l’œuvre Sculptée, Paris, 2019) ainsi qu’en participant à l’édition et la diffusion de leurs sculptures. C’est ainsi que la Galerie LOFT devient progressivement un des leaders français dans la réalisation d’œuvres monumentales, participant à des projets d’envergures tels que le Parc de sculptures du Golf d’Al Maaden au Maroc (avec notamment les œuvres d’Antonio Segui, Yazid Oulab, Wang Keping, Sunil Gawde, Daniel Hourdé et Claude Gilli), l’exposition Universelle de Shanghai (avec l’installation pérenne de Girouettes de Philippe Hiquily de 12 mètres de haut), la présentation de sculptures monumentales de Philippe Hiquily sur les places Saint-Germain-des-Prés (Marathonienne et Épicurienne 5m de haut) et Saint-Sulpice à Paris (six Girouettes de 3m50), l’exposition de sculptures monumentales de Francesco Marino di Teana (entre autre Université, 3m de haut) sur la Citadelle de Sisteron.

Tout en poursuivant son exploration du monumental avec de jeunes artistes tels que Quentin Garel ou Yazid Oulab, la galerie LOFT s’attache à défendre de nouvelles facettes de l’art contemporain. C’est notamment le cas lors d’importantes expositions consacrées à de jeunes designers tels qu’Olivier Moravik ou Guillaume Piéchaud, dont la monographie publiée par la Galerie cette année retrace plus de 20 ans de collaboration.

Plus récemment, la Galerie LOFT s’est donné une nouvelle mission, celle de franchir un nouveau pas vers l’accessibilité de l’art au plus grand nombre. C’est ainsi qu’est né le concept de Art For All , une véritable collection d’œuvres iconiques d’artistes contemporains d’origines et d’univers variés, sous la forme d’éditions de qualité, aussi abordables que désirables. Des multiples conçus en collaboration directe avec les artistes ou leurs ayants droits, numérotés entre 300 et 1000 exemplaires, portant la signature de l’artiste et accompagnés d’un certificat d’authenticité. De véritables œuvres d’art qui s’adressent à tous les amateurs et collectionneurs. 

L’esthétique est un sentiment universel. Voilà pourquoi la Galerie LOFT, son équipe et ses artistes, plus que jamais visent à mettre un peu de poésie, de parodie ou de mystère dans notre quotidien, et nous vous remercions, vous aussi, de faire aujourd’hui partie de cette aventure.