Haïku N°16 : « Yes love feels like fire sometimes I’m the palm tree wood And he is everything : the American dream killer » Liên Hoàng-Xuân

  • Dimensions : 90 × 60 cm
  • Année : 2022
  • Matériaux : Bois gravé doré peint vernis et enchâssé
  • Signature : Signé et daté par l'artiste
  • Ton : Couleur Gold Foncé
  • Thèmes : Art folklorique écriture

Plus d’informations

Artiste d’origine vietnamienne, tunisienne et française, Liên Hoàng-Xuân est née à Paris en 1995.

Diplômée de l’Académie Libanaise des Beaux-Arts (ALBA) de Beyrouth en 2019 et de l’École des Beaux-Arts de Paris en 2022, elle obtient une Bourse « Fund the art in Beirut » de la fondation Mophradat en tant que membre du collectif YBM basé à Beyrouth en 2019 et est sélectionnée en 2021 dans la programmation de Shasha Movies du Habibi Collective et des festivals Documed-Tunis, Aflemha-Cairo, Madriff et Filmets-Barcelona pour son court-métrage « Last night on earth » en 2021.

Multidisciplinaire, ses installations, peintures, gravures et vidéos lui permettent de mêler des souvenirs à un imaginaire amoureux au sein d’une ville fictionnelle, qu’elle nomme le « Sud de Nulle Part » : un entremêlement de Tunis, Saigon et Beyrouth.
Dans son travail Liên Hoàng-Xuân s’inspire de ces trois villes pour déployer une élégie pleine de bruits de moteurs où toutes sortes de narrations croisent celles de la poésie orientale. Ses peintures, alliages de bois gravé et de feuilles d’or, sont emplies de motifs élémentaires ainsi que de textes issus de messages envoyés à distance sous forme de Haïku et peuvent se lire comme des trajectoires sentimentales dans lesquelles les voitures incarnent l’errance d’un monde post-industriel.