Épicurienne H. 5M

PHILIPPE HIQUILY

  • Dimensions : 500 cm
  • Année : 2010
  • Matériau : Acier, peinture époxy noire
  • Tirages : 5 exemplaires
  • Signature : Signé Hiquily

Plus d’informations

EXPOSITION

2012 LA MARATHONIENNE & L’ÉPICURIENNE (5M) sur la place Saint-Germain-Des-Près.

Afin de célébrer comme il se doit ce grand artiste, la GALERIE LOFT organise une exposition de sculptures monumentales sur les parvis des deux emblématiques églises du quartier. LA MARATHONIENNE et L’ÉPICURIENNE s’affronteront du haut de leur 5 mètres dans un match de sensualité sur la PLACE SAINT-GERMAIN-DES-PRÈS.

Dévoilant leurs courbes dans un face à face érotique et charmeur, les deux sculptures offrent aux spectateurs un tableau jouissif. Vêtues de leur seul charme, sans pudeur ni voyeurisme comme Hiquily sait le faire, elles s’exposent au regard des passants, dominant Saint-Germain-des-Près et imposant le génie et la technique de leur créateur.


Épicurienne, ultime sculpture réalisée par l’artiste Philippe Hiquily, est un pendant direct à sa mythique sculpture : la Marathonienne.

Alors que cette dernière était captée en plein effort, l’Épicurienne semble au contraire saisie dans un moment de sérénité et de pure extase.
Coquette et nonchalante elle s’offre au plaisir des yeux tout en se montrant plus pudique que sa grande sœur. Ses genoux sont serrés et sa main vient chastement les caresser, telle l’œuvre La Pudique de 1992, alors que sont esprit semble vagabonder dans ses rêves.

Hiquily la croque alors comme il aime les femmes : belles et épanouies.
De celles qui ont habité sa sculpture tout au long de sa vie elles et lui ont permis d’inscrire son langage plastique singulier dans l’art du XXe siècle. Pendant près de 65 ans c’est avec charme, poésie et humour qu’il a exploré les formes et les courbes des figures féminines comme pour mieux capter et extraire leur sensualité.
Les années 2000 ont ainsi été pour lui l’occasion de revisiter ses propres mythologies, tant thématiques que formelles, et c’est avec cette Épicurienne monumentale qu’il exprime plus que jamais son amour pour la femme et la vie.

Du haut de ses 5 mètres cette œuvre de Philippe Hiquily se révèle alors à l’image de son créateur, humble mais imposante.


Cette oeuvre est répertoriée au Catalogue Raisonné de l’artiste sous le numéro de référence: 650 - 06.Scu.LSq.Ed.Bz.500


Diplômé de l’école de Beaux Arts en 1953, Philippe HIQUILY se détache ra- pidement de la sculpture académique pour développer sa technique du « métal direct » inspirée de Julio González. Il explore ainsi durant plus d’un demi siècle le travail du métal (fer, laiton, bronze, acier) sous toutes ses formes. Des « accouplements » de figures sculptées et d’objets du quotidien aux pièces de mobilier anthropomorphes, il élabore un langage sculptural unique autour de ses thèmes de prédilections que sont les femmes, l’équilibre et le mouvement. A l’instar d’Alexander Calder qu’il admirait, Philippe HIQUILY est également célèbre pour ses sculptures monumentales qui dessinent l’espace public français et international depuis les années 1960 comme ses Girouettes conçues pour un projet de 12m de haut à Marbella (Espagne) et Shanghai (Chine) ou sa mythique Marathonienne de 6 mètres installée en 1981 à Vitry sur Seine.

En savoir plus sur Philippe Hiquily, cliquez ic !