MARATHONIENNE H.5M

PHILIPPE HIQUILY

  • Dimensions : 500 cm
  • Année : 1981, 2010-2011
  • Matériau : Acier, peinture époxy noire
  • Signature : Signé Hiquily

Plus d’informations

Marathoninne

Magistrale et imposante elle s’élève au dessus de nos yeux de sa silhouette de géante.
Elle, c’est la femme, la muse.
Marathonienne, c’est une sportive de fond.
Elle pousse son corps à endurer la fatigue et l’effort comme pour mieux se sublimer jusqu’à cette seconde précise où, atteignant le climax, l’artiste la capte dans son envol.
Immortalisée dans un moment de grâce ultime où la force du mouvement arrêté s’est épanouie dans un érotisme extrême, elle vient s’offrir à notre contemplation, à la fois forte et indomptable mais rendue vulnérable par cet instant volé, cette intimité révélée.

Philippe Hiquily aimait les femmes et pour le prouver il passa près de 65 ans de sa vie à explorer leurs formes et leurs lignes, à se jouer de leurs attributs sexuels ou à flirter avec leur douceur sensuelle. Sa relation au beau sexe s’exprimait avant tout par son travail du métal. Physique, voire musclé dans le martelage des tôles ; ardent et charnel dans les soudures qui dessinaient les anatomies ; tendre et lascif dans le polissage des volumes ; subtil et exigeant dans l’agencement des formes et des équilibres, il savait faire émerger de quelques plaques de fer, de laiton ou d’acier des compositions pleines de charme, de poésie et d’humour.

A travers ses sculptures nous percevons des préoccupations proches de celles qui avaient guidé la pratique artistique de Calder, artiste qu’il admirait infiniment. Saisir le mouvement dans tous ses aspects, des mobiles en équilibres dangereux aux stabiles les plus monumentaux, défier la gravité ou élaborer des mécanismes complexes. Tout, au final, est construit pour simplement s’emparer de l’insaisissable.

L’œuvre d’Hiquily, à l’image de son créateur, se révèle puissante et discrète, et la Marathonienne, plus que n’importe laquelle de ses sculptures, est devenue une véritable icône de l’intensité noble et tranquille de son art. Dans cette édition de 5 mètres, rend cependant hommage aux dimensions imposantes, aux lignes et aux courbes de la sculpture originelle de 6 mètres que Hiquily réalisa pour le Centre sportif de la ville de Vitry sur Seine en 1981.


EXPOSITION

2012 LA MARATHONIENNE & L’ÉPICURIENNE (5M) sur la place Saint-Germain-Des-Près.

Afin de célébrer comme il se doit ce grand artiste, la GALERIE LOFT organise une exposition de sculptures monumentales sur les parvis des deux emblématiques églises du quartier. LA MARATHONIENNE et L’ÉPICURIENNE s’affronteront du haut de leur 5 mètres dans un match de sensualité sur la PLACE SAINT-GERMAIN-DES-PRÈS.

Dévoilant leurs courbes dans un face à face érotique et charmeur, les deux sculptures offrent aux spectateurs un tableau jouissif. Vêtues de leur seul charme, sans pudeur ni voyeurisme comme Hiquily sait le faire, elles s’exposent au regard des passants, dominant Saint-Germain-des-Près et imposant le génie et la technique de leur créateur.

Vente
2019 Marathonienne 168cm vendue 262,000 Euros, Chrisite's, Paris

Séries americane
2018 Billons Saison 3,  Maison de Bobby Axelrod


Diplômé de l’école de Beaux Arts en 1953, Philippe HIQUILY se détache ra- pidement de la sculpture académique pour développer sa technique du « métal direct » inspirée de Julio González. Il explore ainsi durant plus d’un demi siècle le travail du métal (fer, laiton, bronze, acier) sous toutes ses formes. Des « accouplements » de figures sculptées et d’objets du quotidien aux pièces de mobilier anthropomorphes, il élabore un langage sculptural unique autour de ses thèmes de prédilections que sont les femmes, l’équilibre et le mouvement. A l’instar d’Alexander Calder qu’il admirait, Philippe HIQUILY est également célèbre pour ses sculptures monumentales qui dessinent l’espace public français et international depuis les années 1960 comme ses Girouettes conçues pour un projet de 12m de haut à Marbella (Espagne) et Shanghai (Chine) ou sa mythique Marathonienne de 6 mètres installée en 1981 à Vitry sur Seine.

En savoir plus sur Philippe Hiquily, cliquez ic !