Âlif-Clou H.350 cm

YAZID OULAB

  • Dimensions : 350 cm
  • Année : 2012
  • Matériau : Inox poli
  • Tirages : 8 exemplaires + 4 E.A.

Plus d’informations

Diam. de la tête : 48 cm


L’histoire de sa vie repose sur cette subtilité. Il est un homme fait de contradictions et d’expériences qui ne considère jamais les choses d’un point de vue unique. L’élément qui symbolise le mieux le travail et l’œuvre de Yazid Oulab est très probablement le « clou ».

Comme nous l’avons vu, le clou c’est le lien, non seulement entre le geste et l’esprit, mais également entre les différents mondes et époques qui ins- pirent l’artiste. Le clou c’est évidemment la culture occidentale dans tout son mysticisme chrétien, le pont entre les hommes, le Christ et Dieu. Mais le clou c’est aussi et avant tout pour Yazid la culture arabe. C’est l’ « Âlif », la première lettre de l’alphabet et la première lettre du nom d’Allah. C’est aussi la première syllabe du verbe « lire, apprendre », le signe en termes spirituels de la transmission de la parole divine et de la connaissance. Car ce petit objet anodin semble pourtant être au départ de toutes choses. Élément fondamental des constructions architecturales, il est présent dans de nombreuses mythologies. Symbole de destin chez les grecs, de protection chez les chaldéens ou les Celtes, ou encore de pouvoir chez les Gaulois, il est aussi à l’origine de la plus ancienne des formes d’écriture, l’écriture cunéiforme des Mésopotamiens.

Les clous de Yazid Oulab, en argile, en bois, en verre ou en inox ne sont donc en réalité qu’un prétexte aux questionnements sur la place de l’homme dans l’univers dans la confrontation à des cultures, des époques et des croyances à partir desquelles il se construit ou se définit. Conçus successivement avec des matières fragiles et éphémères ou des maté- riaux les plus pérennes comme l’inox, cet objet au départ anodin en est sublimé et immortalisé.

A l’égal de Joseph Beuys, artiste dont l’œuvre et la réflexion l’ont toujours profondément inspiré, Yazid Oulab explore les matériaux dans toutes leurs dimensions, en termes organique et métaphorique, flirtant toujours avec le spirituel.


Homme aux milles facettes et à l’âme ancestrale Yazid Oulab est un artiste qui semble nourri par des siècles de civilisations les plus diverses et les plus riches. Il se présente tel un interprète et un messager, capable d’analyser et de transcrire par des objets simplifiés des millénaires d’histoires culturelles, sociales et spirituelles.

Artisan incontestable amoureux du geste, poète fasciné et fascinant pour qui le regard fait naître le sens, témoin infatigable et potentiellement omniscient, Yazid Oulab incarne la figure de l’artiste accompli. Celle d’un homme qui, loin des excès propres à nos sociétés actuelles serait prêt à donner à l’art ses nouvelles lettres de noblesse.

Ses œuvres, objets, installations, sculptures ou vidéos sont autant d’outils d’expression et de communication qui nous poussent à considérer la pluralité culturelle de notre époque tout en mesurant la portée historique de toute chose.

Quant à lui, bien plus qu’un plasticien, il est un véritable « conteur d’Histoire(s) ». Guide et philosophe, il nous fait découvrir, ou redécouvrir, les origines de l’écriture, des chiffres, de la spiritualité, des religions ou des Nations. Entre légendes et histoires à bâtir Yazid Oulab est un être frontière qui, tels ses clous fétiches, s’attache à créer du lien.

Fils d’un père ouvrier-mécanicien-agriculteur et d’une mère intellectuelle professeur de français il représente, non seulement dans ses œuvres mais également dans sa vie, le parfait équilibre entre le travail de la main et de l’esprit. Créateur manuel autant que spirituel il vient corriger l’injuste dichotomie qui viserait à séparer ces deux dimensions pourtant complémentaires de la conception.


Exposition

2013 Âlif-Clou H.350cm, Yazid Oulab Solo Show, FRAC Provence-Alpes-Côte d'Azur

Boutique

Du même artiste