CLAUDE GILLI

Biographie

 

Claude Gilli est un artiste phare de l’école de Nice qui a considérablement participé à l’affirmation du pop art français. Né à Nice en 1938, il entre à l’école des Arts Décoratifs de Nice en 1955. Entre 1957 et 1959, lors de ses premières expositions à la Galerie de Longchamp, il se lie d’amitié avec Albert Chubac, Martial Raysse, puis Ben lors de l’inauguration du « Laboratoire 32 » de ce dernier.

En 1962, la nuit de la Saint-Sylvestre, il brûle la quasi-totalité de ses œuvres de jeunesse. Puis il fait la connaissance d’Arman, César, Farhi et Venet avant de rencontrer Robert Malaval avec lequel il réalise plusieurs travaux autour de « L’aliment blanc ». Il présente de nombreuses expositions, notamment à Venise puis à Paris, chez Yvon Lambert après avoir obtenu le Prix Lefranc en 1966. L’année suivante il participe à l’exposition « 12 Super-Réalistes » à Venise chez Del Leone où il découvre les travaux des « pop » américains, Lichtenstein, Warhol et Wesselmann. Puis en 1968 il travaille le plexiglas avant de commencer une série de peinture « aux escargots ».

En 1976, installé dans un atelier parisien, il participe à de nombreuses expositions internationales dont une dédiée à « l’école de Nice » au Centre Georges Pompidou. En 1981 une rétrospective lui est consacrée au Musée de Nice, et plusieurs catalogues sont publiés sous la plume de Pierre Restany. Il réalise aussi une sculpture monumentale en acier pour le Palais des Congrès de la ville de Nice.

La maladie dégénérative dont il est alors atteint depuis plus de 10 ans fini par le rattraper et l’oblige, dès lors à se déplacer en fauteuil roulant. Il se met à travailler d’arrache-pied, adoptant le principe de l’atelier d’artiste comme César. En 1985, il développe un travail sur le fer découpé, notamment pour des pièces d’extérieur et des sculptures monumentales exposées au Centre d’Art Contemporain de Rouen (1990) et à la Galerie Jousse & Seguin (1991). Trois autres rétrospectives seront présentées, en 1999 au MAMAC de Nice, avec la publication d’un catalogue qui présente l’ensemble de son travail ; en 2003, à la Villa Tamaris, puis en 2004 au Musée des Beaux-Arts de Bordeaux.

En 2005, Constance Ryder réalise un documentaire long-métrage sur son travail diffusé sur TV5 Monde.

Entre 2005 et 2015, Gilli participe à de nombreuses expositions en Asie, aux États-Unis et en Europe, réalise une sculpture monumentale en acier de 12 mètres pour la Fondation Alliance, sur le site d’Al-Maaden à Marrakech, et est décoré par le ministre de la Culture au grade de Commandeur des Arts et Lettres.

Le 28 juin 2015 Claude Gilli décède à Nice, à l’âge de 76 ans. Une exposition posthume lui est consacrée au MAMAC en 2017.

« Mes sculptures sont toutes des fragments des paysages de ma jeunesse, des souvenirs de ces pins parasols qui peuplent, à certains endroits le paysage Niçois, et plus généralement les paysages méditerranéens. Elles sont les ombres, les silhouettes, des arbres de ces paysages ; une image qui symbolise ces lieux, comme une mémoire.

Faire une sculpture pour Al-Maaden a donc été pour moi un bonheur, celui de faire surgir du passé, dans cet environnement balayé par le temps et par le vent, la mémoire d’un paysage, imaginaire, mais pourquoi pas, tel qu’il aurait été… Ce paysage pourrait être un vestige pétrifié de la nature, anciennement présente dans ce lieu, et mise à jour, telle une découverte archéologique, par les bâtisseurs du golf.

Pour la première fois, je regarde une de mes sculptures, avec le sentiment de n’avoir rien inventé, seulement reproduit de mémoire, une image du passé, un fragment du paysage qui pourrait appartenir à l’histoire d’Al-Maaden. »

Claude GILLI, texte écrit pour Forêt d’Arbres (acier peint, H. 350 x L. 850 x l. 320 cm), son oeuvre inaugurée à Al-Maaden, mars 2012.

 

Expositions

EXPOSITIONS (SELECTION)

2018

Pop Art : Les feux de l'amour

2017

À propos de Nice : 1947-1977, MAMAC, Nice, France.

2012   

A l’origine, Nice, exposition de groupe, Galerie Malborough, Nice, France

2011   

Musée Fernand Léger, Biot, France

2007    

James Mayor Gallery, Londres, Angleterre

2006   

Galerie Loft, Barcelone, Espagne

Galerie Guy Pieters, Knokke-le-Zoute, Belgique

2004   

Galerie du Centre, Paris, France

Rétrospective, Musée des Beaux-Arts de Bordeaux, France

2003   

Rétrospective, Villa Tamaris, La Seyne-sur-Mer, France

2000   

Galerie Hervé Loevenbruck, Paris, France

1999   

Rétrospective, Musée d’Art Moderne et Contemporain, Nice, France

1991   

Galerie Jousse & Segui, Paris

1990

Exposition de l’ensemble de ses sculptures en acier, Centre d’Art Contemporain, Rouen, France

1987

Galerie Loft, Paris, France

1981

Rétrospective, Musée de Nice, Nice, France

1977

L’Ecole de Nice, Centre Georges Pompidou, Paris, France

1976

Galerie Vallois, Paris, France

1973

Galerie Ferrero, Nice, France

1972

Escargots, Paris, France

1968

Palais des Beaux-Arts de Bruxelles,Belgique

1967

12 Super-Réalistes, Galerie Del Leone, Venise, Italie

1966

Galerie Yvon Lambert, Paris, France

1963

Galerie Henriette Legendre, Paris, France

1958

Laboratoire 32, Inauguration de la boutique de Ben, Nice, France

 


Principales collections

FRAC Provence Alpes Côte d’Azur

Prix et distinction

Commandeur des Arts et Lettres